Gestion durable du Lac de Guiers au Sénégal : Entre risques, inégalités et compromis gestionnaire.

RESUME

Le thème de l’eau est devenu, depuis quelques années, un sujet de préoccupation majeure. Sous la poussée de la croissance démographique et des changements climatiques, des concepts comme pénurie, concurrence, pollution, conflits sont utilisés pour qualifier la ressource contribuant à l’élaboration d’une nouvelle problématique. L’appropriation de la ressource, son partage entre les différents usages sont devenus plus que jamais un enjeu.

 Le Lac de Guiers au Sénégal va polariser des usages multiples comme l’agro-industrie, l’approvisionnement en eau potable rural et urbain, l’agriculture vivrière, l’élevage, la pêche, le développement rural et de plus en plus l’éco-tourisme. A défaut de régulation entre ces différents usagers, trois logiques, à défaut de pouvoir s’articuler durablement, vont s’affronter : traditionnelle des populations riveraines, « développementaliste » de l’Etat sénégalais et marchande des agro-industriels et privés. En adoptant le mode d’approche de l’analyse stratégique, cet article va montrer comment l’enjeu de l’accès à la ressource va créer des inégalités entre usages, amplifier les risques liés à la santé publique et condamner tout compromis gestionnaires entre la pluralités des acteurs.  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :