Au-delà du diptyque Public/Privé : la res communis omnium

Comme solution à la tragédie qui menace notre planète face à la surpopulation, Garett HARDIN avance comme unique solution soit la propriété privée qui donne au propriétaire le droit d’interdire l’accès à la ressource, celui de décider librement de l’usage de cette ressource et de la transmettre dans les limites du respect de la loi, soit l’avènement de la propriété publique qui donne à la puissance étatique le libre choix dans les usages de la ressource. Il revient alors à l’Etat de contrôler l’accès ainsi que les modes de transmission de la ressource en vue de sa gestion pérenne. La confusion entretenue par HARDIN entre les situations d’accès libre à la ressource et la propriété commune a engendré de nouveaux développements. Ces derniers s’attèlent, dans un premier temps, à montrer qu’il existe un fossé entre le libre accès et la propriété commune. Celle-ci se différencierait du premier dans lequel il n’ y a pas de règles d’accès. L’accès libre entraîne la surexploitation de la ressource : c’est « la tragédie des communs » décrite par HARDIN en 1968. La propriété commune relèverait alors d’une appropriation collective de la ressource.

La théorie de Garett HARDIN, avec sa « tragédie des communs », ouvre un véritable front idéologique. En effet, l’Ecole des « Commons Goods » sous l’égide d’Elinor OSTROM  va,  à partir des travaux de terrains sur de petites communautés, montrer que des régulations collectives peuvent être en phase avec des objectifs à long terme. Les travaux d’E. OSTROM, au sein de l’International Association for the Study of Common Property, sur l’efficacité potentielle des Commons (ressources en bien commun) vont contribuer à nourrir un nouveau paradigme dans le champ du développement durable, celui du transfert de la gestion, voire de la propriété des ressources renouvelables aux « communautés locales ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :